Alborosie + Marcus Gad & Tribe à L’Ancienne Belgique
Alborosie + Marcus Gad & Tribe à L’Ancienne Belgique

Retour en images sur le concert d’Alborosie et Marcus Gad à Bruxelles

Auteur : Ben Peronne
Publié le 04 avril 2019

Mardi 02 Avril, Alborosie et Marcus Gad avaient donné rendez-vous à tous les amateurs de bonnes vibrations sur la scène de L’Ancienne Belgique à Bruxelles pour le coup d’envoi du Spring Tour 2019. Un événement que nous ne pouvions pas nous permettre de rater. C’est donc avec beaucoup d’excitation et d’impatience que nous avons pris la route en direction de la capitale européenne.

Marcus Gad, l’homélie du prêcheur

C’est à 20H00 que nous arrivons sur place, Marcus Gad est déjà sur scène accompagné de ses musiciens. Le public occupe près de la moitié de la salle dans une ambiance religieuse. Aucune vibration positive n’échappe aux oreilles acérées de la foule venue l’écouter ce soir. Telle une homélie, Marcus diffuse sa vibe avec précision et sérénité. Ce soir, il est venu présenter en live les titres de son EP Enter a Space sorti un mois plus tôt : River, Enter a Space… Mais pas que ! Marcus offre à son public des tracks issus de son album Chanting comme Keep Cool où il vient nous rapporter les mots du prophète Marcus Garvey, ou encore Kanake, nous rappelant ainsi les racines néo-calédoniennes du chanteur. Après une quarantaine de minutes et un rappel, le concert de Marcus Gad & Tribe s’achève déjà, il est 20H30.

Alborosie, 25 ans déjà …

Quand on fait bouger les foules aux quatre coins du globe depuis un quart de siècle sur du Reggae, il y a de quoi être fier de la tâche accomplie. Et pour célébrer ça, quoi de mieux qu’une tournée printanière ? Au programme, 1H30 de show où les classiques s’entremêlent aux titres de ses deux derniers albums : Unbreakable et Dub for the Radicals.

Il est 21H00 quand le Shengen Clan prend possession de la scène, suivi de Puppa Albo et de ses choristes. La salle est pleine et c’est avec le titre Poser issu de l’album Freedom & Fyah qu’Alborosie ouvre la dance. Le public est en effervescence. Living Dread et Can’t Cool s’enchainent sans temps mort. Puis c’est au tour de l’incontournable No Cocaine de venir déchainer le public. Les anthems se succèdent Rock The Dancehall, Herbalist, Police. Et voici venu le quart d’heure Ska, Alborosie laisse la place à ses choristes qui enflamment L’Ancienne Belgique sur un Simmer Down bien senti.

Alborosie reprend du service et nous propose sa version Reggae de The Unforgiven un autre classique emprunté au répertoire Heavy Metal du groupe américain Metallica. Et c’est reparti pour un tour, la machine à distribuer les vibes up est de nouveau activée ! Contradiction, Unbreakable, Play Fool (to catch wise), les titres défilent avant de finir en beauté avec le tant attendu Kingston Town. Un final en apothéose sur lequel Alborosie se voit rejoindre par Jo Mersa Marley !

La soirée s’achève un peu soudainement sans rappel mais c’est avec un plaisir non dissimulé que le public quitte L’Ancienne Belgique.

Vous aimez le New Roots, vous pourriez être intéressés par